Oeuvres

Présentation

Exposition chez Rosebud Fleuristes Place de l'Odéon Paris 6ème du 20 mars 2014 au 30 avril 2014

   
Encres chinoises et de couleurs à l'écoute du Souffle des Haïkus
Dialogues.
 
 Le chemin de l'encre ouvre à toutes les rencontres, à tous les dialogues. Il permet de rencontrer les aspirations humanistes universelles qui sont vivantes chez tous les peuples et toutes les cultures.

La rencontre avec les poètes des fleurs de la boutique Rosebud Fleuristes de la place de l'Odéon, leur envol vers le Japon et la ville d'Osaka, leur invitation à exposer quelques unes de mes oeuvres dans leur boutique pleine de légèreté  et de grâce, m'ont invité à créer 14 œuvres - 14 comme les 14 jours d'une saison d'un Suiseki - qui temoigneraient de cette rencontre inattendue entre le souffle de mes "encres chinoises" et le souffle de la poésie des maîtres traditionnels de haïkus du Japon. Auxquelles se sont ajoutées 10 nouvelles oeuvres créées specialement pour Rosebud Fleuristes entre novembre 2013 et février 2014.

Mon travail fut orienté par leur choix de créer une boutique dans la ville d'Osaka, et j'ai plus particulièrement recherché les poètes ou les peintres qui étaient en relation avec cette ville.

La relecture de plusieurs milliers de haïkus des maîtres japonais fut suivie d'un travail de création d'oeuvres, sur papier et sur carton entoilé, avec mon "encre chinoise" et avec des encres de couleurs, au printemps 2013 et pendant l'hiver 2013-2014.

Puis vint le temps de la recherche du titre de chaque oeuvre, qui fut trouvé en recherchant la résonance entre chaque œuvre et un haïku, un verset  de psaume ou une écriture personnelle d'un haïku.

Chaque œuvre entre ainsi en résonnance avec un haïku ou un verset de psaume qui devient le titre de l'œuvre.
 
Il faut savoir reconnaître que la rencontre n'est pas nouvelle, qu'elle a déjà eu lieu sous une forme ou sous une autre, et en particulier, entre les cultures chinoise et japonaise.
 
Ainsi, un grand peintre né à Osaka, Tanomura Chikuden, avait déjà été reconnu en son temps comme un très grand spécialiste de la peinture chinoise traditionnelle des lettrés tout en excellant lui-même dans cet art.

Parce que ce chemin de vie m'a parlé, j'ai tenu à réaliser une des œuvres de cette exposition en sa mémoire.
Biographie.

Jean-Denis Castro est un peintre autodidacte né en 1950, passionné par les cultures du monde et en particulier par les cultures chinoise et vietnamienne. 

Les œuvres littéraires et poétiques traditionnelles d’écrivains et de poètes de tous pays nourrissent au fil des années son cheminement.

En 2004, la découverte des œuvres des peintres et lettrés chinois anciens des Monts et des Eaux, exposées au Grand Palais à Paris, réveille la passion de sa jeunesse pour la peinture. Encouragé par son épouse, il se met à l’ouvrage et apprend la trace du souffle qui chemine sur le papier grâce aux œuvres des maitres anciens.

Encre de Chine, encre chinoise (qu’il appelle ainsi parce qu’il la fabrique lui-même), aquarelle, encres de couleurs, peinture à l’huile, acrylique, toutes les formes de travail l’intéressent, mais il reste fidèle au travail avec les encres, sur papier ou sur toile.


Grâce à la Société Nationale des Beaux Arts, qui retient une oeuvre pour son Salon de décembre 2011, il expose pour la première fois au Carrousel du Louvre, en 2011.

La Société Nationale des Beaux Arts lui accorde le statut de membre associé en février 2012. Elle retient une nouvelle œuvre pour son Salon du Carrousel du Louvre de décembre 2012 et de décembre 2013.

Remerciements


La rencontre avec l'équipe de Rosebud Fleuristes date de plusieurs années et c'est au mois d'octobre 2012 que naît l'idée d'une exposition dans leur boutique.

Et, Rosebud Fleuristes ayant ouvert une boutique à Osaka, cette ouverture sur le Japon a incité Jean-Denis Castro à se replonger dans la poésie japonaise, pour y rechercher la rencontre entre le souffle de ses œuvres et le souffle des haïkus et des oeuvres de grands maîtres traditionnels japonais: Tanomura Chikuden(1777-1835), Matsuo Basho (1644-1694), Shiki (1867-1903), Yosa Buson (1763-1828), Kobayashi Issa (1763-1828), Ryokan (1758-1831).
Toutes les oeuvres présentées ici ont été créées spécialement pour cette installation chez Rosebud Fleuristes.
Cette exposition peut se tenir grâce à cette belle équipe de poètes des fleurs  qui l’a invité à exposer dans son jardin de légèreté et de grâce de sa boutique de la place de l'Odéon.
Qu'elle en soit ici remerciée.

 Le 23 août 2013


 

.